Actu france: la nomination d’un juge à la Cour suprême par le président sortant Weah fait polémique

, Actu france: la nomination d’un juge à la Cour suprême par le président sortant Weah fait polémique

Au Liberia, la nomination de Musa Dean à la Cour suprême suscite actuellement de nombreuses interrogations. Elle fait suite à la démission du juge Joseph Nagbe pour des raisons de santé.

Publié le : 30/12/2023 – 12h10

2 minutes

Le juge Joseph Nagbe a demandé, mercredi 27 décembre, une retraite anticipée qui a été acceptée par le président sortant George Weah. C’est donc son actuel ministre de la Justice, Musa Dean, qui succède à Joseph Nagbe. Cette nomination intervient trois semaines avant le départ de George Weah de la présidence, et une question se pose : pourquoi maintenant ?

Si l’argument sanitaire est mis en avant, des observateurs rappellent que le juge Nagbe a des problèmes de santé, depuis 2018 et aurait pu partir, il y a déjà longtemps.

Par ailleurs et jusqu’ici, personne n’a encore vu sa lettre de démission.

« Pourquoi donc cette urgence à nommer Musa Dean à sa place ? », s’insurge Oscar Bloh, spécialiste de la gouvernance.

Bénédiction Jacobs, de l’ONG Forum Justice Libérias’interroge, quant à lui, sur la pertinence de faire venir un nouveau juge « alors que dans trois semaines nous aurons changé de gouvernement. »

Joseph Boakai a annoncé son intention de passer à la loupe tous les contrats publics de l’administration sortante.

« Il pourrait y avoir des choses compromettantes pour George Weah », souligne Oscar Bloh.

Selon lui, le choix de Musa Dean à la Cour suprême s’explique par la volonté du président sortant de bloquer d’éventuelles poursuites contre lui et ses proches.

Ibrahim al-Bakri Nyei, politologue, estime qu’il est trop tôt pour savoir « si Dean sera un instrument de promotion ou de sape de la Justice dans le seul mais de protéger George Weah. »

Le ministre de la Justice a longtemps été membre du parti de l’Unité de Joseph Boakai avant de rejoindre le gouvernement de George Weah.

« Compte tenu de ses alliances instables, il reste imprévisible », conclut Nyei.

La nomination de Musa Dean doit encore être approuvée par le Sénat.

À lire aussi«Les Libériens ont eu le sentiment que George Weah les a trahis»

Bibliographie :

La France avant la France (481-888).,Description.

Le réveil de la France oubliée.,Référence litéraire.

Quand la france disparait du monde.,Présentation du livre. Disponible dans toutes les bonnes librairies.

Vous aimerez aussi...