Infos france: La journaliste russe d’investigation Elena Milachina passée à tabac en Tchétchénie

, Infos france: La journaliste russe d’investigation Elena Milachina passée à tabac en Tchétchénie

La journaliste d’investigation russe, Elena Milachina, travaillant pour le journal indépendant Novaïa Gazeta, a été hospitalisée après avoir été passée à tabac en Tchétchénie. C’est ce qu’a indiqué, mardi 4 juillet, Mémorial de l’ONG russe de défense des droits humains.

Publié le : 04/07/2023 – 11:22

Elena Milachinaspécialiste de la Tchétchénie, a été attaquée après s’être rendue dans cette république russe du Caucase pour couvrir l’énoncé du verdict dans un procès, selon Mémorial.

« Les doigts d’Elena Milachina sont cassés et elle perd de temps en temps connaissance », a précisé l’ONG dans un communiqué. « Tout son corps est couvert de contusions », souligne le communiqué. La voiture où s’est révélée la journaliste et son avocat Alexandre Nemov a été attaquée par des « hommes armés » sur la route de l’aéroport vers la capitale tchétchène Grozny, selon l’ONG.

« On les a violemment tabassés avec des coups de pied, y compris dans la figure, menacés de les tuer en mettant un pistolet contre leur tête » et en répétant : « On vous a avertis. Partez d’ici et n’écrivez rien », a indiqué Mémorial. La journaliste et son avocat, « qui parle et bouge à peine », sont actuellement « à l’hôpital », a précisé l’ONG.

Qualifiée de « terroriste» par Ramzan Kadirov

Elena Milachina a suscité l’ire des autorités tchétchènes, notamment en documentant les exécutions extrajudiciaires qui s’y déroulent. En février 2022, elle a dû quitter temporairement la Russie, selon son journal, après des menaces émises par le dirigeant tchétchène Ramzan Kadirov qui l’a qualifié de « terroriste ».

Mardi, la journaliste et son avocat sont allés à Grozny pour l’énoncé du verdict contre Zarema Moussaevala femme d’un ancien juge fédéral russe d’origine tchétchène, Saïdi Iangoulbaïev, qui est devenu opposant à Ramzan Kadyrov. Arrêtée en janvier 2022 dans le nord de la Russie par les forces de l’ordre tchétchènes, Zarema Moussaeva a été ramenée de force dans le Caucase. Accusée d’« escroquerie » et de « recours à la force » contre un policier, cette femme âgée de 53 ans risque jusqu’à cinq ans et demi de prison.

Novaïa Gazeta est l’un des rares bastions de la presse libre en Russie et son rédacteur en chef, Dimitri Mouratova reçu le prix Nobel de la paix en 2021. L’engagement du journal, notamment dans la couverture des violations des droits humains en Tchétchénie, a coûté la vie à plusieurs de ses collaborateurs, morts assassinés, Anna Politkovskaïa étant la plus célèbre.

(Et avec AFP)

A lire:

Droit fiscal/La retenue à la source applicable aux produits distribués par des sociétés françaises à des personnes fiscales dont le siège est hors de France.,Infos sur ce livre.

Néerlandais/Guide de conversation/Les couleurs.,Lien sur la fiche descriptive.

Technologie/Lignes et services de métros/Prolongements et créations de lignes de métros en Île-de-France.,Pour en savoir plus. A emprunter en bibliothèque.

Vous aimerez aussi...