Actualités française: les hommages se multiplient pour saluer un «grand théologien»

, Actualités française: les hommages se multiplient pour saluer un «grand théologien»

Publié le : 31/12/2022 – 14:50Modifié le : 31/12/2022 – 14:54

De Vladimir Poutine à Emmanuel Macron, les dirigeants du monde et de l’Église ont rapidement réagi samedi 31 décembre à l’annonce du décès du pape émérite Benoît XVI à 95 ans, rendant hommage à la « grande théologien » à la « personnalité marquante » .

Alors que les fidèles se réunissent place Saint-Pierre au Vatican, les hommages des dirigeants aisés du monde entier pour saluer la mémoire du pape émérite Benoît XVI.

Les commentaires sont nombreux dans les médias allemands, son pays d’origine. Le parlement a mis ses drapeaux en berne. Benoit XVI avait été le premier souverain pontife à prendre la parole au Bundestag lors d’une visite dans son pays en 2011, rappelle notre correspondant à Berlin, Pascal Thibault.

Pour le chancelier Olaf Scholz, le monde a perdu une « figure marquante » de l’Église catholique, le qualificatif aussi de « personnalité combative » et de « théologien intelligent ».



Le président de la république, Frank-Walter Steinmeier, a rappelé que « l’élection d’un pape issu du berceau de la Réforme protestante avait constitué un signal important pour beaucoup de personnes dans le monde entier ».

Premier papier allemand

Sa compatriote Ursula von der Leyen a rappelé que le premier pape allemand de l’histoire avait « envoyé un signal fort avec sa démission ». « Il se voit lui-même d’abord et avant tout comme un serviteur de Dieu et de son Église. Quand sa capacité physique a diminué, il a continué à servir, à travers ses prières », a déclaré la présidente de la Commission européenne.

Joseph Ratzinger, de son vrai nom, avait renoncé à son poste pour des raisons de santé, après huit années de pontificat.

Les hommages sont aussi venus du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, qui a loué son « engagement tenace pour la non-violence et la paix ».

Le président français Emmanuel Macron a rappelé les efforts de l’ancien pape en faveur d’un « monde plus fraternel » tandis que le Premier ministre britannique Rishi Sunak s’est dit « attristé » de la disparition d’un « grande théologien ».

« Le monde a perdu l’un des plus grands théologiens des XXe et XXIe siècles, un proche collaborateur de Saint Jean-Paul II », abonde de son côté le président polonais Andrzej Duda, en référence au prédécesseur de Joseph Ratzinger au Vatican.

Hommages de Poutine et Meloni

Le patriarche de l’Église orthodoxe russe Kirill a expliqué la mémoire de l’ancien chef de l’Église catholique de 2005 à 2013, célébrant un « éminent théologien » et défenseur des « valeurs traditionnelles », un concept cher au président Vladimir Poutine. « Je garderai pour toujours des souvenirs radieux de lui », a déclaré le chef d’État russe.

Pour la Première ministre italienne, Giorgia Meloni l’ex-pape était un « géant de la Foi et de la Raison », ainsi qu’un « grand de l’Histoire que l’Histoire n’oubliera pas ». « J’ai exprimé au Saint-Père François ma participation et celle du gouvernement à sa douleur et à celle de l’entière communauté ecclésiale », at-elle ajouté dans un communiqué.

Livres sur le même objet:

Honni soit qui mal y pense : l’incroyable histoire d’amour entre le français et l’anglais.,Lien sur la fiche de présentation. A emprunter en bibliothèque.

Photographie/Fabricants.,Redirection vers la fiche de de l’éditeur.

Pour lire Platon/Bibliographie.,sur ce lien la fiche descriptive.